LES SUJETS

Le cycle magique du carbone

Le cycle magique du carbone


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Par Joel Sangronis Padrón

Nous sommes poussière d'étoile
qui pense aux étoiles.

Carl Sagan

L'une des lois fondamentales de la physique (premier principe de la thermodynamique) dit que ni la matière ni l'énergie ne sont détruites, elles ne font que se transformer. Comme la Terre est un système fermé, toute la matière (organique et inorganique) qui existe sur notre planète est, fondamentalement, la même qui existait il y a 3,5 milliards d'années lorsque la vie a commencé dans notre petite maison cosmique bleuâtre.

L'un des éléments essentiels dans la composition de l'univers est le carbone, en fait c'est le quatrième élément le plus abondant du cosmos, et en tant que tel, il est présent sur notre planète depuis sa formation. Si nous excluons l'eau, les tissus de tous les êtres vivants sont constitués de plus de cinquante pour cent de molécules de carbone.

Les plantes, par photosynthèse, sont les seuls êtres vivants qui ont l'extraordinaire capacité de prendre le carbone qui existe dans l'atmosphère, en le combinant avec l'eau, et la lumière du soleil, pour le transformer en matière organique (cellulose, sucres et amidons). Cette matière organique constituera la base de toutes les chaînes alimentaires qui soutiennent la vie sur terre. C'est le principe miraculeux d'absolument toutes les chaînes alimentaires de notre planète, à l'origine du cycle du carbone et à la base de tous les êtres vivants. Par une chaîne de réactions merveilleuses, l'inerte, le produit chimique, la lumière, le dioxyde de carbone se transforment en… la vie!

Les atomes de carbone que les plantes prélèvent dans l'air pour effectuer la photosynthèse font partie de chacune de leurs molécules organiques et, lorsqu'ils sont ingérés par un herbivore (y compris, bien sûr, les humains), ils font partie de cet autre être vivant. Si ce consommateur primaire sert de nourriture à un prédateur, voire à un charognard, ses molécules de carbone sont incorporées dans les tissus de ce dernier, mais comme les tissus de tous les êtres vivants elles s'oxydent et recyclent constamment, retournant sans cesse dans l'environnement qui l'entoure. nous, étant remplacés par de nouvelles molécules de carbone issues des processus biologiques d'autres êtres vivants, nous avons alors que les molécules de chaque être vivant faisaient à un autre moment partie d'autres êtres vivants. Les molécules des corps de chaque être humain qui existent aujourd'hui étaient autrefois les corps de dinosaures et de gigantesques cèdres du Liban, de superbes tigres du Bengale et d'humbles bactéries microscopiques, de délicats papillons monarques et de colossales baleines bleues. Les molécules qui composent nos tissus faisaient un jour partie des mains avec lesquelles Jean-Baptiste a versé de l'eau sur la tête du Christ; Ils faisaient partie du corps du cheval du Prophète Muhammad et du figuier qui abritait Shidartha quand il marchait sur le chemin de la paix parfaite du nirvana. Je savais bien de quoi parlait Jésus-Christ en prenant du pain (glucides) et du vin (sucres fermentés): "Celui qui mange ma chair et boit mon sang reste en moi et moi en lui".


Les atomes qui composent notre corps à un moment donné ont survolé les sommets enneigés des Andes et de l'Himalaya, habitaient les abîmes sombres et froids au fond des océans et faisaient partie de l'immense mer de vie qui est l'Amazone.

Certaines de nos molécules organiques ont été, pendant des millions d'années, enfouies dans des couches géologiques sous forme de pétrole et de charbon; Lorsque ces hydrocarbures ont été extraits et brûlés, ils ont été respirés par les plantes, qui les ont convertis en sucres et amidons, que nous mangeons dans nos petits déjeuners quotidiens et qui sont devenus une partie de nous lorsque nous les digérons. Le vieux Walt Whitman l'a compris bien avant tout scientifique quand, dans son poème monumental Leaves of Grass, il a dit: «Je chante et je me réjouis, et je fais la fête et je chante pour moi-même, et si je chante et me célèbre, c'est parce que je célèbre Je chante, parce que chaque atome qui vous appartient m'appartient, parce que vous et moi sommes la même chose ».

Notre corps est fait de poussière d'étoile. Au début des temps, dans les fours stellaires, les cendres d'hydrogène de la grande explosion primordiale devinrent les premiers atomes de carbone, qui plus tard donneront naissance à la vie sur Terre. Des étoiles nous venons et vers elles un jour, quand notre soleil, transformé en une géante rouge, brûle la Terre, nous devons revenir. C'est ainsi que le Père Ernesto Cardenal l'a visualisé avec sa sensibilité de mystique et de poète quand dans son cantique cosmique il a dit:

Qu'y a-t-il dans une étoile?

Nous-mêmes.

Tous les éléments de notre corps et de la planète

Ils étaient dans les entrailles d'une étoile.

Nous sommes poussière d'étoile!

Le célèbre astrophysicien Neil de Grasse l'a également exprimé en de beaux mots: «Beaucoup, lorsqu'ils regardent les étoiles, se sentent minuscules parce que l'univers est immense. Je me sens énorme parce que tous les atomes qui me forment proviennent de ces étoiles ».

Dans chaque être qui vit sur terre bat l'alpha et l'oméga de la vie; chaque plante, chaque animal, chaque bactérie est le début et la fin, la partie et l'ensemble du tissu merveilleux et magique de la vie.

Lorsque nous défendons les autres formes de vie qui existent sur Terre, nous défendons ce que nous étions hier et ce que nous serons demain. La vie est une, elle coule et bat, naît et se consume pour renaître dans un tissu éternel et sacré dont l'être humain n'est qu'une partie et sur lequel nous n'avons pas le droit d'altérer ou de détruire.


Vidéo: The life cycle of a t-shirt - Angel Chang (Juin 2022).


Commentaires:

  1. Porteur

    Je peux beaucoup parler de cette question.

  2. Reeve

    Merci pour l'information. Je ne le savais pas.

  3. Triptolemus

    Bravo, je pense que c'est la magnifique pensée

  4. Palmer

    It's time to erect a monument to the author during his lifetime. Who agrees?

  5. Bat

    D'accord, c'est la réponse remarquable



Écrire un message