LES SUJETS

Application de l'Alternative bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (ALBA)

Application de l'Alternative bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (ALBA)


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Les présidents Hugo Chávez Frías, Evo Morales Ayma et Fidel Castro Ruz, réunis à La Havane les 28 et 29 avril 2006, décident de signer cet accord pour la construction de l'Alternative bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (ALBA) et le Accords commerciaux entre les peuples de nos trois pays.

Les Présidents Hugo Chávez Frías, au nom de la République bolivarienne du Venezuela, Evo Morales Ayma, au nom de la République de Bolivie et Fidel Castro Ruz, au nom de la République de Cuba, réunis dans la ville de La Havane les 28 et 29 avril , 2006, décident de signer cet accord pour la construction de l'Alternative bolivarienne pour les peuples de notre Amérique (ALBA) et des accords commerciaux entre les peuples de nos trois pays.

Dispositions Générales


Article 1: Les gouvernements des républiques bolivariennes du Venezuela, de la Bolivie et de Cuba ont décidé de prendre des mesures concrètes vers le processus d'intégration, sur la base des principes contenus dans la déclaration commune signée le 14 décembre 2004 entre la République bolivarienne du Venezuela et le République de Cuba, qui sont accueillis et approuvés par le Gouvernement bolivien.

Article 2: Les pays développeront un plan stratégique pour garantir la complémentarité productive la plus bénéfique sur la base de la rationalité, en tirant parti des avantages existants dans les pays, en économisant des ressources, en développant l'emploi, l'accès aux marchés ou toute autre considération fondée sur une véritable solidarité qui valorise nos peuples.

Article 3: Les pays échangeront des paquets technologiques complets développés dans leurs pays par les parties, dans des domaines d'intérêt commun, qui seront facilités pour leur utilisation et leur exploitation, sur la base de principes d'intérêt mutuel.

Article 4: Les pays travailleront ensemble, en coordination avec d'autres pays d'Amérique latine, pour éliminer l'analphabétisme dans ces pays, en utilisant des méthodes d'application massive d'une efficacité prouvée et rapide, mises en œuvre avec succès en République bolivarienne du Venezuela.

Article 5: Les pays conviennent de réaliser des investissements d'intérêt mutuel pouvant prendre la forme de sociétés publiques, binationales, mixtes, coopératives, de projets de gestion conjointe et d'autres formes d'association qu'ils décident de créer. Les initiatives qui renforcent les capacités d'inclusion sociale, d'industrialisation des ressources, de sécurité alimentaire, dans le cadre du respect et de la préservation de l'environnement seront prioritaires.

Article 6: Dans le cas de sociétés binationales ou trinationales à connotation stratégique, les parties feront tout leur possible, à condition que la nature et le coût de l'investissement le permettent, de sorte que le pays d'accueil détienne au moins 51% des actions.

Article 7: Les pays peuvent convenir d'ouvrir des filiales de banques publiques d'un pays sur le territoire national d'un autre pays.

Article 8: Afin de faciliter les paiements et encaissements correspondant aux transactions commerciales et financières entre les pays, la conclusion d'accords réciproques de crédit est convenue entre les établissements bancaires désignés à cet effet par les gouvernements.

Article 9: Les gouvernements peuvent mettre en pratique des mécanismes de compensation commerciale pour les biens et services dans la mesure où il est mutuellement commode d'étendre et d'approfondir les échanges commerciaux.

Article 10: Les gouvernements favoriseront le développement de plans culturels communs qui tiennent compte des caractéristiques particulières des différentes régions et de l'identité culturelle des peuples.

Article 11: Les gouvernements parties approfondiront leur coopération sur les questions de communication, en prenant les mesures nécessaires pour renforcer leurs capacités au niveau des infrastructures de transmission, distribution, télécommunications, entre autres; ainsi qu'au niveau des capacités de production de contenus informationnels, culturels et éducatifs. En ce sens, les gouvernements continueront à soutenir l'espace d'intégration communicationnelle réalisé dans Telesur, en renforçant sa distribution dans nos pays, ainsi que ses capacités de production de contenu.

Article 12: Les gouvernements du Venezuela et de Cuba reconnaissent les besoins particuliers de la Bolivie du fait de l’exploitation et du pillage de ses ressources naturelles pendant des siècles de régime colonial et néocolonial.

Article 13: Les Parties échangeront des connaissances scientifiques et techniques afin de contribuer au développement économique et social des trois pays.

Article 14: Compte tenu de tout ce qui précède, le Gouvernement de la République de Cuba, le Gouvernement de la République bolivarienne du Venezuela et le Gouvernement de la République de Bolivie décident d'entreprendre les actions suivantes:

Actions à développer par Cuba dans ses relations avec la Bolivie dans le cadre de l'ALBA et du TCP

PREMIER: Créer une entité cubano-bolivienne à but non lucratif qui garantit la qualité et un fonctionnement ophtalmologique gratuit à tous les citoyens boliviens qui manquent des ressources financières nécessaires pour faire face aux prix très élevés de ces services, évitant ainsi que chaque année des dizaines de milliers de pauvres Les Boliviens perdent la vue ou souffrent de limitations graves et souvent invalidantes de leur fonction visuelle.

DEUXIÈME: Cuba fournira l'équipement de la plus haute technologie et les spécialistes en ophtalmologie nécessaires au stade initial, qui, avec le soutien de jeunes médecins boliviens formés à l'École latino-américaine des sciences médicales (ELAM) en tant que résidents, ou d'autres médecins et résidents boliviens ou d'autres pays, offrira une attention particulière aux patients boliviens.

TROISIEME: Cuba paiera les salaires du personnel médical cubain spécialisé en ophtalmologie dans le cadre de ces actions.

QUATRIEME: La Bolivie garantira les installations nécessaires pour fournir le service, qui peuvent être des bâtiments à usage médical ou adaptés à ces fins. Cuba portera à six au lieu des trois offerts dans l'Accord bilatéral signé le 30 décembre de l'année dernière, le nombre de centres ophtalmologiques donnés.

CINQUIÈME: Les six centres seraient situés à La Paz, Cochabamba, Santa Cruz, Sucre, Potosí et la ville de Copacabana dans le département de La Paz.
Les six auront la capacité d'opérer ensemble pas moins de 100 000 personnes chaque année. Ces capacités peuvent être augmentées si nécessaire.

SIXIEME: Cuba ratifie à la Bolivie l'offre de 5 000 bourses pour la formation de médecins et de spécialistes en médecine générale complète ou dans d'autres domaines des sciences médicales: 2 000 au premier trimestre de 2006, qui reçoivent déjà une formation de base à Cuba; 2 000 au deuxième semestre de cette année et 1 000 au premier trimestre 2007. Les années suivantes, le quota établi sera renouvelé avec de nouveaux revenus. Ces nouvelles bourses font partie des 500 jeunes Boliviens qui avaient déjà étudié la médecine dans les écoles cubaines des sciences médicales.


SEPTIÈME: Cuba maintiendra en Bolivie aussi longtemps que ce pays frère jugera nécessaire les 600 médecins spécialistes qui se sont rendus en Bolivie en raison de la grave catastrophe naturelle survenue en janvier de cette année, qui a touché tous les départements boliviens. De même, il fera don des 20 hôpitaux de campagne avec services de chirurgie, thérapie intensive, soins d'urgence pour les personnes touchées par des accidents cardiovasculaires, laboratoires et autres ressources médicales, envoyés en raison de la catastrophe susmentionnée dans les zones les plus touchées.

HUITIEME: Cuba continuera de fournir à la Bolivie l'expérience, le matériel pédagogique et les moyens techniques nécessaires au programme d'alphabétisation en quatre langues: espagnol, aymara, quechua et guaraní, qu'elle peut offrir à toute la population dans le besoin.

NEUVIÈME: Dans le secteur de l'éducation, les échanges et la collaboration s'étendront à l'assistance aux méthodes, programmes et techniques du processus d'enseignement-éducation qui intéressent la partie bolivienne.

DIXIEME: Cuba transmettra à la Bolivie ses expériences en matière d'économie d'énergie et coopérera avec ce pays dans un programme d'économie d'énergie qui pourra lui fournir d'importantes ressources en monnaie convertible.

ONZIEME: Tous les investissements publics et les sociétés mixtes boliviennes et même les capitaux privés boliviens à Cuba sont exonérés d'impôts sur les bénéfices, pendant la période de reprise des investissements.

DOUZIÈME: Cuba accorde aux compagnies aériennes boliviennes les mêmes facilités que les compagnies aériennes cubaines en ce qui concerne le transport de passagers et de fret à destination et en provenance de Cuba et l'utilisation des services aéroportuaires, des installations ou de tout autre type d'installation, ainsi que pour le transport interne de passagers et de fret sur le territoire cubain.

TREIZIEME: Les exportations de biens et services de Cuba peuvent être payées avec des produits boliviens, dans la monnaie nationale de la Bolivie ou dans d'autres devises convenues d'un commun accord.

Actions à développer par le Venezuela dans ses relations avec la Bolivie dans le cadre de l'ALBA et du TCP

PREMIER: Le Venezuela encouragera une large collaboration dans le secteur de l'énergie et des mines qui comprendra: le renforcement institutionnel du Ministère des hydrocarbures et de l'énergie et du Ministère des mines et de la métallurgie de la Bolivie, grâce à une assistance technique et juridique; l'expansion de l'offre de produits bruts, raffinés, de GPL et d'asphalte, envisagée dans l'accord de coopération énergétique de Caracas, jusqu'aux volumes nécessaires pour satisfaire la demande intérieure de la Bolivie, en établissant des mécanismes de compensation avec les produits boliviens pour l'annulation totale de la facture pour ces concepts; assistance technique aux champs pétroliers fiscaux boliviens (YPFB) et COMIBOL; le développement de projets d'adaptation et d'extension d'infrastructures et de produits pétrochimiques, sidérurgiques, chimico-industriels, ainsi que d'autres formes de coopération convenues entre les parties.

DEUXIÈME: Tous les investissements publics et les coentreprises boliviennes au Venezuela sont exonérés d'impôts sur les bénéfices pendant la période de reprise des investissements.

TROISIEME: Le Venezuela ratifie l'offre de 5000 bourses d'études dans différents domaines d'intérêt pour le développement productif et social de la République de Bolivie.

QUATRIEME: Le Venezuela créera un fonds spécial pouvant atteindre 100 millions de dollars pour financer des projets productifs et des infrastructures associées, en faveur de la Bolivie.

CINQUIEME: Le Venezuela fera un don de 30 millions de dollars pour répondre aux besoins sociaux et productifs du peuple bolivien tel que déterminé par son gouvernement.

SIXIEME: Le Venezuela fera don d'asphalte et d'une centrale d'enrobage pour contribuer à l'entretien et à la construction des routes.

SEPTIÈME: Le Venezuela augmentera notamment ses importations de produits boliviens, en particulier ceux qui contribuent à augmenter ses réserves alimentaires stratégiques.

HUITIÈME: le Venezuela accordera des incitations fiscales sur son territoire à des projets présentant un intérêt stratégique pour la Bolivie.

NEUVIÈME: Le Venezuela accordera des facilités préférentielles aux avions battant pavillon bolivien en territoire vénézuélien dans les limites que sa législation le permet.

DIXIEME: Le Venezuela met ses infrastructures et équipements de transport aérien et maritime à la disposition de la Bolivie sur une base préférentielle pour soutenir les plans de développement économique et social de la République de Bolivie.

ONZIEME: Le Venezuela fournira des installations aux entreprises publiques ou mixtes boliviennes pour s'implanter pour la transformation en aval des matieres premieres.

DOUZIÈME: Le Venezuela collaborera avec la Bolivie dans des études de recherche sur la biodiversité.

TREIZIÈME: Le Venezuela soutiendra la participation de la Bolivie à la promotion des noyaux de développement endogène en transmettant l'expérience de la mission Vuelvan Caras.

QUATORZIÈME: Le Venezuela développera des accords avec la Bolivie dans le domaine des télécommunications, qui pourraient inclure l'utilisation de satellites.

Actions à développer par la Bolivie dans ses relations avec Cuba et le Venezuela
dans le cadre d'ALBA et TCP

PREMIER: la Bolivie contribuera à l'exportation de ses produits miniers, agricoles, agro-industriels, d'élevage et industriels qui sont nécessaires
pour Cuba ou le Venezuela.

DEUXIÈME: la Bolivie contribuera à la sécurité énergétique de nos pays avec son excédent de production d'hydrocarbures disponible.

TROISIEME: La Bolivie exonérera de l'impôt sur les bénéfices tous les investissements publics et les coentreprises constituées entre la Bolivie et les États du Venezuela et de Cuba.

QUATRIEME: la Bolivie apportera toute son expérience dans l'étude des peuples autochtones tant en théorie qu'en méthodologie de recherche.

CINQUIEME: La Bolivie participera avec les gouvernements du Venezuela et de Cuba à l'échange d'expériences pour l'étude et la récupération des connaissances ancestrales de la médecine naturelle.

SIXIÈME: Le gouvernement bolivien participera activement à l'échange d'expériences pour la recherche scientifique sur les ressources naturelles et les modèles génétiques agricoles et d'élevage.

Actions conjointes à développer par Cuba et le Venezuela dans leurs relations avec la Bolivie dans le cadre de l'ALBA et du TCP

PREMIER: Les gouvernements de la République bolivarienne du Venezuela et de la République de Cuba éliminent immédiatement les tarifs ou tout type de barrière non tarifaire applicable à toutes les importations de l'univers tarifaire effectuées par Cuba et le Venezuela, qui proviennent de la République de Bolivie.

DEUXIÈME: Les gouvernements de la République bolivarienne du Venezuela et de la République de Cuba garantissent à la Bolivie l'achat des quantités de produits de la filière oléagineuse et d'autres produits agricoles et industriels exportés par la Bolivie, qui pourraient être laissés sans marché en raison de la l'application d'un ou plusieurs accords de libre-échange promus par le gouvernement des États-Unis ou des gouvernements européens.

TROISIEME: Les gouvernements du Venezuela et de Cuba offrent leur collaboration financière, technique et humaine à la Bolivie pour la création d'une véritable compagnie aérienne nationale bolivienne.

QUATRIEME: Les gouvernements du Venezuela et de Cuba offrent à la Bolivie leur collaboration dans le développement du sport, y compris des installations pour l'organisation et la participation à des compétitions sportives et des bases d'entraînement dans les deux pays. Cuba propose l'utilisation de ses installations et équipements pour les contrôles antidopage dans les mêmes conditions que celles accordées aux athlètes cubains.

CINQUIEME: Les Gouvernements cubain et vénézuélien favoriseront, en coordination avec la Bolivie, les actions nécessaires pour soutenir la juste demande bolivienne d'annulation, sans aucune condition, de sa dette extérieure, qui constitue un sérieux obstacle à la lutte de la Bolivie contre la pauvreté et les inégalités.

De nouvelles mesures à caractère économique et social peuvent être ajoutées au présent accord entre les trois parties signataires.

La Bolivie, le Venezuela et Cuba lutteront pour l'union et l'intégration des peuples d'Amérique latine et des Caraïbes.

La Bolivie, le Venezuela et Cuba lutteront pour la paix et la coopération internationale.

Evo Morales Ayma
Président de la République de Bolivie

Hugo Chávez Frías
Président de la République bolivarienne du Venezuela

Fidel Castro Ruz
Président du Conseil d'État de la République de Cuba.


Vidéo: Où va lAmérique latine? (Juin 2022).


Commentaires:

  1. Risto

    C'est dommage que maintenant je ne peux pas exprimer - je suis en retard pour une réunion. Je serai libéré - j'exprimerai nécessairement l'opinion sur cette question.

  2. Brook

    Je m'excuse, mais, à mon avis, vous n'avez pas raison. Je suis assuré. Je suggère d'en discuter. Écrivez-moi dans PM, nous communiquerons.

  3. Brantson

    Je m'excuse, mais, à mon avis, vous commettez une erreur. Je suggère d'en discuter. Écrivez-moi dans PM.

  4. Chetwyn

    C'est dommage que maintenant je ne peux pas exprimer - c'est très occupé. Je serai libéré - j'exprimerai nécessairement l'opinion sur cette question.

  5. Derrick

    C'est de la réserve



Écrire un message