LES SUJETS

L'Amérique latine et les Caraïbes créeront une alliance régionale pour réduire de moitié leurs pertes et gaspillages alimentaires d'ici 2030

L'Amérique latine et les Caraïbes créeront une alliance régionale pour réduire de moitié leurs pertes et gaspillages alimentaires d'ici 2030


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

En Amérique latine et dans les Caraïbes, les pertes et gaspillages alimentaires par habitant atteignent 223 kg par an, un chiffre que les pays veulent réduire de moitié d'ici 2030 grâce à une nouvelle Alliance régionale pour la réduction des pertes et gaspillages alimentaires, a déclaré aujourd'hui la FAO.

C'est le principal accord conclu lors du premier dialogue régional sur les pertes et gaspillages alimentaires, qui s'est déroulé à Saint-Domingue, République dominicaine, avec la présence des autorités, des représentants des ministères, des experts et des acteurs des systèmes agroalimentaires de dix pays.

Les participants se sont mis d'accord avec la FAO sur une stratégie de réduction des pertes et gaspillages alimentaires, dont le point central est la création de l'alliance régionale, conformément aux nouveaux objectifs du Millénaire pour le développement et au plan d'éradication de la faim de la CELAC.

«Avec de la nourriture gaspillée uniquement au niveau de la vente au détail, les besoins nutritionnels de toutes les personnes qui souffrent actuellement de la faim dans notre région pourraient être satisfaits», a expliqué Raúl Benítez, Représentant régional de la FAO.

Une priorité régionale au plus haut niveau

La réduction des pertes et gaspillages alimentaires est l'une des lignes d'action du Plan CELAC pour la sécurité alimentaire, la nutrition et l'éradication de la faim, le principal accord régional pour atteindre zéro faim d'ici 2025.

«Pour éradiquer la faim, nous devons éliminer le gaspillage alimentaire et avancer vers un avenir où les systèmes agroalimentaires sont durables, inclusifs et efficaces», a déclaré Benítez.

En outre, les nouveaux objectifs de développement durable (ODD), adoptés par la communauté internationale pour élargir et approfondir les réalisations des objectifs du Millénaire pour le développement, incluent le besoin urgent de réduire de moitié la quantité totale de nourriture perdue ou gaspillée, comme un objectif vers l'année 2030.

Objectifs communs pour la région

Au cours du dialogue régional, une série d'actions immédiates ont été convenues: la nécessité d'impliquer les acteurs publics, privés et de la société civile dans la formation de comités nationaux et locaux en tant qu'instances facilitatrices de programmes stratégiques visant à réduire les pertes et le gaspillage de 50% habitant d'ici 2030, selon les caractéristiques de chaque pays.

Actuellement, le Costa Rica et la République dominicaine ont ces comités et des processus similaires ont été lancés en Argentine, au Brésil, au Chili, en Colombie, au Mexique, au Pérou, à Saint-Vincent-et-les Grenadines et en Uruguay.

De même, l'établissement d'un niveau de référence a été recommandé pour mesurer l'état actuel et les progrès accomplis vers la réduction des pertes et gaspillages alimentaires dans les pays et la région.

Un appui à la diffusion des connaissances, des méthodologies et des innovations entre les pays a également été convenu au cours du dialogue régional, au cours duquel il a été noté l'importance de l'appui de la FAO à la formulation d'un code de conduite international pour la réduction des pertes et gaspillages alimentaires.

Enfin, les participants ont exprimé leur engagement à promouvoir l'institutionnalisation de cette question dans les politiques des pays, à travers des lois, des normes, des réglementations et des programmes publics.

À l'issue de l'événement, la FAO a réitéré son engagement afin que, grâce à la collaboration entre les pays, la région puisse harmoniser ses efforts, identifier les besoins et améliorer les progrès réalisés à ce jour.

Zéro déchet et perte pour atteindre zéro faim

Les pertes et gaspillages alimentaires représentent le gaspillage de la masse totale de nourriture destinée à la consommation humaine. La nourriture est perdue pendant la production, après la récolte, le stockage et le transport; et ils sont gaspillés lors de la commercialisation et de la consommation, par ceux qui décident de les jeter alors qu'ils ont encore de la valeur.

La FAO a appelé à des actions au niveau mondial depuis 2011 et au niveau régional depuis 2014. En octobre 2014, une consultation régionale a été menée avec des experts de 13 pays, au cours de laquelle l'étendue du problème et les actions en cours ont été analysées. un réseau d'experts où la FAO exerce le secrétariat technique.

Plus d'informations:

ODD: vers un nouvel agenda de développement durable

II Bulletin sur les pertes et gaspillages alimentaires dans la région ALC

Contact presse

Bureau régional de la FAO pour l'Amérique latine et les Caraïbes

Benjamin Labatut - [email protected]

Tél: +56 229 232 174

Suivez-nous sur Twitter: www.twitter.com/faonoticias

Site Web: www.fao.org/americas


Vidéo: Semaine de lAmérique latine et des Caraïbes 2015 (Mai 2022).