LES SUJETS

Christ consumériste

Christ consumériste


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Par Marcelo Colussi

Le nôtre, occidental, va de pair avec celui de «chrétien». Et que cette religion monothéiste soit ou non professée sur la figure d'un Dieu masculin, tout-puissant et parfois assez sourd à nos appels, personne ne peut échapper à l'idéologie chrétienne dominante. Qu'on le veuille ou non: nous sommes occidentaux et chrétiens! Être, par exemple, un musulman ou un bouddhiste parmi nous est encore une excentricité. Et qu'on le veuille ou pas trop, nous vivons dans un monde où la consommation nous définit. C'est l'Occident.

De cette façon, tout le monde sait - même s'ils ne le pratiquent pas - que c'est un bon chrétien de tourner l'autre joue même s'ils nous frappent le premier. C'est-à-dire: dans notre monde culturel chrétien (et occidental), où le Fils de Dieu, Dieu incarné, le Messie ou ce que vous voulez l'appeler est venu nous enseigner il y a deux millénaires, nous devons être solidaires, humbles et non arrogants. . C'est du moins ce qui a toujours été entendu. Nous sommes «bons» dans la mesure où nous ne sommes pas hautains, arrogants, méprisants de l'inférieur. Je me souviens d'un dicton qui ne manque jamais d'impressionner: «l'avidité brise le sac». La gentillesse rencontre la solidarité. Ne soyez pas ostentatoire.

Même certains prêtres que je connaissais personnellement - dont deux massacrés au Salvador en 1989 - prêchent tout cela par exemple. Le fait d'avoir été assassiné dans ce pays d'Amérique centrale précisément pour avoir défendu ces idéaux m'a amené à remettre en question la question de la solidarité. Le monde le veut-il vraiment? Mais alors comment comprendre ces publicités?

En fait, la seule «Solidarité» réussie que j'ai vue jusqu'à présent était l'union qui, en Pologne, dirigée par le plus tard lauréat du prix Nobel de la paix Lech Walesa et soutenue par le pape Jean-Paul II, a servi d'instrument pour vaincre le gouvernement communiste. Et restaurer le capitalisme dans ce pays. Et, à vrai dire aussi, que Solidarité - ils disent qu'elle a été financée par la CIA - ne semble pas très attachée à ces valeurs d'humilité et d'altruisme. En tout cas - je dois l'avouer - cela semble plus proche de ce que les affiches d'autrefois transmettent: «réussir! Entrez dans le monde des meilleurs! Faites votre différence! " Consommer des choses chères alors? Mais…. Comment? Et qu'en est-il de l'humilité et de toute cette série de déclarations pompeuses qui condamnent l'ostentation? Et là commencent les contradictions. Si nous vivons dans un monde occidental et chrétien, que signifieront les publicités susmentionnées? Comment est-ce possible: n'est-il pas mal d'être arrogant, vantard, hautain, irritable et vaniteux? Parce que, il me semble, ces promotions visent à cela, non? Si la cupidité brise le sac, pourquoi en faire l'éloge?

Décidément, je crois que la grande majorité de la population mondiale ne pourra jamais entrer ce 0,000001% de ceux qui figurent sur les listes de milliardaires. Sommes-nous condamnés à ne pas «réussir» alors? Le plus pathétique est qu'une bonne partie des 99,999999% restants finit par croire ces publicités et penser qu'elles le pourront un jour.


Vidéo: NEUF MOYENS INFAILLIBLES DE CHANGER LE MONDE - FRANÇOIS BEGAUDEAU (Juin 2022).


Commentaires:

  1. Mikazshura

    Être direct.

  2. Zameel

    Perdre du temps perdu, j'ai vu apprécié

  3. Kazizil

    des analogues existent?

  4. Hirsh

    Pour ma part, tu n'as pas raison. Je suis assuré. Je peux défendre la position.

  5. Epeius

    Merci beaucoup pour l'information.



Écrire un message